Eau de pluie : commandez un récupérateur pour mieux gérer la ressource

La période d’inscription est close depuis le 15 août 2022.

L’opération initiée par la Communauté de Communes de Seille et Grand Couronné, va permettre aux particuliers de commander à bas prix, du 15 mai au 15 août 2022, des récupérateurs d’eau pluviale.

Le Contrat de Territoire Eau & Climat 2021-2024, signé avec l’Agence de l’Eau Rhin Meuse, engage l’intercommunalité à mener un grand nombre d’actions, dont des actions en lien avec la gestion des eaux pluviales et les économies d’eau. « C’est dans ce cadre que nous avons décidé de lancer une première opération auprès des habitants des 42 communes, en leur permettant de commander à bas prix des récupérateurs d’eau pluviale », indique Véronique Scheffler, Vice-présidente en charge de l’Environnement et des Déchets à la Communauté de communes Seille et Grand Couronné.

Les objectifs :

  •  Permettre au plus grand nombre de pouvoir s’équiper à moindre frais
  •  Sensibiliser les habitants à la préservation de la ressource en eau
  •  Participer à la transition écologique du territoire

Commande du 15 mai au 15 août

A partir du 15 mai, et jusqu’au 15 août 2022, il sera donc possible de commander des récupérateurs d’eau, dont 80 % du coût sera pris en charge par votre Comcom et l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse.

Pour les particuliers qui voudront se lancer dans l’aventure, il sera nécessaire d’être résident du territoire, se limiter à commander 1 seul récupérateur par foyer et s’engager, à respecter le bon usage du récupérateur. A savoir, le fait de reverser directement dans le sol l’éventuel trop-plein d’eau récupéré dans la cuve, et ce afin de ne pas venir saturer, par exemple, le réseau unitaire.

Tarifs – 2 tailles au choix

Le reste à charge pour les particuliers oscillera entre 25 et 45 euros, selon le volume du récupérateur choisi (+ou- 500 litres et 1 000 litres). Plus il y aura de commandes, plus le tarif sera bas !

Le montant final sera connu fin septembre, après réception des offres des prestataires en fonction du nombre de commandes. Comptez de 25 à 35 euros pour la première taille et de 35 à 45 euros pour la seconde.

Il n’est malheureusement pas possible de connaître à l’avance la couleur ou la forme des récupérateurs. Ce n’est qu’une fois le nombre de commandes connu (c’est-à-dire après le 15 août), qu’une commande publique sera lancée et qu’un prestataire sera retenu. Ils seront communiqués début octobre, avec le prix définitif et les lieux de livraison.

La somme sera à régler une fois le matériel livré et après réception de votre facture transmise par la Communauté de Communes. Le montant définitif dû sera à régler en espèce ou carte bancaire auprès d’un buraliste partenaire (Champenoux ou Nomeny) ou par chèque à envoyer au Trésor Public. La Comcom ne prendra aucun règlement avant facture.

Livraison

La livraison des récupérateurs sera ensuite réalisée entre le 15 octobre et le 15 novembre.

Les particuliers s’engagent à venir chercher par leurs propres moyens le matériel. Les lieux de récupération seront définis une fois les commandes saisies, afin de permettre de limiter les déplacements sur le territoire et être au plus près des habitants.

Des avantages indéniables

Pour les particuliers qui commanderont un tel équipement, et au prix d’un petit bricolage sur leur gouttière, les avantages seront nombreux :

  • Profiter d’une eau peu calcaire et très appréciée des plantes
  • Faire baisser leur facture d’eau
  • Préserver les nappes phréatiques en limitant l’usage d’eau potable
  • Stocker de l’eau pour le jardin, durant les périodes de sécheresses

Si l’opération est couronnée de succès, elle pourra être reconduite en 2023.

Le choix qui est fait c’est de garantir le prix le plus attractif au plus grand nombre d’habitants, quelque soit leurs moyens. Pour cela, il fallait s’affranchir dans le marché public des contraintes de formes, de couleurs, etc. qui auraient pu se ressentir sur le prix.

Parce que commander en amont quelque chose sans savoir combien de personnes en ont réellement besoin, c’est compliqué. Un récupérateur d’eau, c’est imposant. En stocker 200, 300 ou 400, dans de bonnes conditions le temps qu’ils soient tous vendus, ce n’était pas possible. A l’inverse, se limiter à une petite commande, c’était risquer de ne pas proposer un prix vraiment attractif et de ne pas satisfaire le plus grand nombre. Ca aurait été dommage aussi.

Les budgets en collectivités sont votés en avril. L’opération est lancée en mai ! Alors oui, les commandes auraient pu être clôturée avant le 15 août. Mais l’habitant qui n’a pas Facebook, pas l’appli Intramuros ou une commune engagée qui lui diffuse l’info, comment lui laisse-t-on une chance d’accéder à l’opération ? La Comcom a fait le choix de faire un grand article dans le magazine intercommunal, à paraître en juin. Cela permet à chacun de recevoir l’info et de participer, sans pour autant faire de flyers spécifiques moins respectueux de l’environnement.
Les prestataires pourront répondre au marché public pendant 4 semaines entre août et septembre. Ainsi, la fourniture pourra s’organiser en octobre. 

Contact utile

Service Environnement
Abdelhakim HAFIDI
Téléphone : 03 83 31 74 37
environnement@comcom-sgc.fr

aff
Affiche de l’opération Récupérateurs d’eau